PVT Nouvelle-Zélande : Les 10 choses à faire avant et une fois arrivé sur place

PVT Nouvelle-Zélande : Les 10 choses à faire avant et une fois arrivé sur place

Ils sont deux. Elle est Française, toujours au courant des bons coups et des nouveautés, fan de concerts et festivals, dotée d’un petit caractère ensoleillé. Il est ⅓ Français, ⅓ Antillais, ⅓ Québécois, la recette du mec relax, aventurier, rêveur et toujours partant pour une activité casse-cou. Ils sont tout deux amateurs de sports de glisse et amoureux de la nature. Ils se sont rencontrés au Québec où ils ont tous les deux vécu. Et après plusieurs voyages au long cours, Marine et Guillaume ont décidé de repartir En Vadrouille. Direction la Nouvelle-Zélande pour quelques mois afin de tenter une nouvelle expérience à deux, que nous vous invitons de suivre à travers leurs articles pétillants !

Ça y est, tu as atterri en terre néo-zélandaise pour un PVT d’un an ! Un mélange d’excitation, de stress, d’envie et de peur. L’aventure. L’inconnu. Mais pas trop le temps de tergiverser que déjà des démarches t’attendent.

Nous y sommes depuis maintenant 1 mois, encore à moitié dans ces fameuses démarches, et pour t’aider à mieux préparer ton arrivée chez les Kiwis, on a fait une liste des 10 choses les plus importantes à faire avant et une fois arrivé en Nouvelle-Zélande. Let’s go !

1 – Le billet d’avion

Étape primaire de ton séjour dans l’hémisphère sud. Tu vas peut-être partir de Paris, de Montréal, de Bruxelles … Dans tous les cas, voici un petit truc pour toi. Plutôt que de voler directement pour Auckland ou Wellington, as-tu pensé à faire une halte … en Thaïlande ? Ou encore en Indonésie ? Heiiin, mais pourquoi ? Pour encore plus d’aventures et de découvertes bien sûr ! Mais aussi parce que niveau prix du billet, tu risques de payer moins cher ! La preuve, on a fait :

– Paris – Bangkok = 376 euros (pour 2 personnes). Séjour de 30 jours

– Bangkok – Denpasar (Bali) = 196,30 euros (pour 2 personnes). Séjour de 26 jours

– Denpasar – Auckland = 568 euros (+ 107 euros pour bagages non checkés-in) (pour 2 personnes)
Soit la somme de 1 247,3 euros contre un prix de 1 727 euros à la même période pour un Paris – Auckland. Si tu as le temps et l’envie, ça vaut le coup non ?

2 – L’assurance voyage

C’est simple, officiellement, pour être éligible au PVT Nouvelle-Zélande, tu te dois d’avoir une assurance voyage qui couvre la période où tu seras au pays. Officieusement, ils ne vérifient que rarement qu’un voyageur l’ait vraiment. Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de partir sans. Plusieurs options sont possibles. Perso, on recommande de jeter un coup d’œil à l’assurance Chapka CAP Working Holiday recommandée par les Frogs, qui offrent un rabais de 5%. C’est ce qu’on a fait et on s’en tire pour 406,60 euros pour 12 mois par personne.

DCIM100GOPROG0321615.

3 – Quitter l’aéroport

Arriver dans un nouveau pays, c’est trippant, mais à peine sorti de l’aéroport, tu es confronté au monde local, sûrement très différent du tien et il faut déjà prendre des décisions. Tous tes repères disparaissent, retour à la case départ. Pour quitter l’aéroport d’Auckland, tu peux prendre un taxi certes. La solution facile. Tu vas payer 70$, tu vas trouver ça cher mais après tant de fatigue tu vas (peut-être) vite oublier. La meilleure option reste le SkyBus. Impossible à manquer, ce gros bus bleu assure le trajet aéroport-centre-ville tous les 1/4 d’heure pour un maigre 16$. Cerise sur le gâteau, il est muni de Wi-Fi, parfait pour avertir papa/maman que tu es bien arrivé en Nouvelle-Zélande !

4 – Ouvrir un compte en banque

Qui dit Permis Vacances-Travail dit forcément avoir un boulot, payer des factures, faire des retraits bancaires … Ça prend un compte en banque tout ça ! La bonne nouvelle, c’est qu’en Nouvelle-Zélande, un peu comme au Québec, l’ouverture d’un compte bancaire est assez simple. Kiwi Bank, BNZ, ANZ, Westpac, le choix est large. Perso, on a opté pour Kiwi Bank. Pour 0$/mois, on a un compte bancaire, transactions illimitées, gestion en ligne, carte débit pouvant effectuer des transactions en ligne, guichets partout dans le pays. Tout a été réglé en 1h et sans rendez-vous. Il suffit d’avoir son passeport, son Working Holiday visa, un justificatif de logement (que l’hostel ou l’ami qui t’héberge peut te fournir) et le tour est joué.

5 – Obtenir l’IRD (numéro de taxes pour pouvoir travailler)

Cette étape est dépendante de l’ouverture du compte en banque car le formulaire IRD demande un numéro bancaire. Rien de très compliqué, il s’agit de compléter ce formulaire, joindre les papiers demandés (copie visa, passeport, etc.), l’envoyer et attendre le Saint Graal une dizaine de jours plus tard. Plus tôt on s’en occupe, plus tôt on peut travailler.

6 – Obtenir un numéro de téléphone

Encore une fois, cette étape est dépendante de l’étape ouverture de compte en banque. En Nouvelle-Zélande, les fournisseurs téléphoniques principaux sont Vodafone, Spark et 2degrees. On a choisi 2degrees car on trouvait le nom cool … Ah oui et aussi (et surtout) car ce sont les seuls à te laisser accumuler tes minutes et data non-utilisées à la fin du mois pour les mois suivants. Pas de gaspillage ! Aucun engagement et pour 25$ de plus ils proposent l’option de partager ton plan avec ta copine, ton père ou … ton chien (c’est eux-mêmes qui le disent). C’est ce qu’on a fait, 79$/mois pour 8GB de données, textes/appels illimités + plus 25$ pour ajouter quelqu’un au forfait, 104$/mois pour 2 pour une liberté numérique totale.

7 – Se procurer une carte de bus

Peut-être que tes plans vont être de quitter Auckland au plus tôt et t’exiler en campagne. Ou ne jurer que par une bonne vieille bicyclette. Mais il y a des bonnes chances que tu optes pour l’option transport en commun. Et tu vas voir, à Auckland c’est pas donné ! Une façon d’amortir le coût est de se procurer la carte AT. Disponible dans les gares ou les centres commerciaux, elle vaut 10$. Par la suite elle se recharge tout simplement en mettant de l’argent dessus qui va te servir pour tes trajets. Exemple de réduction grâce à la carte AT : un trajet normal payé dans le bus = 2,50$. Avec la carte AT, ce même trajet en coûte 1,90.

8 – Se loger

Cette étape peut se prévoir avant l’arrivée ou une fois sur place, dépendamment de ton niveau d’organisation. Parmi les options on te conseille :

– l’ami de la copine de l’oncle à ta tante : en gros une connaissance, très proche ou très éloignée. La solution idéale pour reprendre des forces après ce tumultueux vol de 2 jours (ou moins si tu nous as écoutés et que tu as fait une escale de quelques semaines en Thaïlande) et économiser.

– les auberges de jeunesse : Entourés de backpackers du monde entier, rien de mieux pour te mettre tout de suite dans le bain. Niveau repos et money money, on oublie par contre. Tout est cher en Nouvelle-Zélande, autour de 30$ pour un dortoir à Auckland.

Airbnb : Plus économique que les hostels (en mode couple), c’est aussi l’avantage de se retrouver dans une famille/couple/colocation de locaux. Bons plans à gogo.

Couchsurfing : le principe est simple, tu contactes un hôte couchsurfer, il accepte de t’héberger pour X nuits, tu dors (souvent) sur son canapé ou (des fois) dans un vrai lit (si t’as de la chance), vous échangez, rigolez, devenez meilleurs amis. La technique couchsurfing.

HelpX ou Workaway : sûrement l’option la moins connue … mais la plus intéressante ! Le principe est le suivant : dans une famille, une ferme ou tout autre, tu donnes de ton temps (4-5h/jour de travail en général) contre un toit et 3 repas gratuits. Soit en masse de temps pour t’occuper des autres choses personnelles que tu as à faire ou pour voir du pays. Les tâches demandées sont généralement liées aux tâches quotidiennes à savoir ménage, jardinage, entretien, rénovation, cuisine … Et c’est l’occasion de nouer des liens avec des gens adorables car c’est souvent pour 1 semaine, voir 2 ou 3, que l’entente entre le voyageur et l’hôte se fait. Les 2 sites permettent de s’inscrire pour une 30aine de dollars US. Visuellement, Workaway est mieux fait et plus facile pour rechercher, mais en termes d’offres et de réponses, on a plus souvent été récompensés par HelpX. Alors, qu’est-ce que t’attends ?

9 – Acheter une voiture

Faut se l’avouer, la meilleure façon de découvrir un pays, c’est par un bon vieux roadtrip ! Que ce soit en voiture, en van ou en camper, c’est sûrement sur TradeMe que tu trouveras ton bonheur. C’est comme ça qu’on a acheté le nôtre. Nos comparses de Frogs ont aussi une belle section bien fournie de petites annonces. A Auckland, il y a aussi les Car fair markets, rassemblement tous les samedis de vendeurs et acheteurs de véhicules. On n’a pas testé, alors on n’en dit pas plus. Dans tous les cas, on recommande fortement une inspection avant tout achat. Oui elles coûtent environ 150$, mais mieux vaut « perdre » cette somme qu’acheter à la va-vite et se retrouver avec quelques milliers de dollars en réparation. Et puis, l’assurance auto n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée !

Et si tu ne veux pas acheter de voiture/van mais aimerais quand même faire un roadtrip de plusieurs semaines, ou simplement te déplacer d’une (grande) ville à une autre, tu peux faire appel à l’équipe voyages des Frogs. Il suffit de leur adresser ta demande à voyages@frogs-in-nz.com. Ou tu peux aussi suivre ce super conseil : sur Transfercar tu peux louer un véhicule pour le ramener d’un point A au point B, le tout gratuitement. Oui oui GRATUITEMENT ! La compagnie va même jusqu’à payer l’assurance, l’essence ou le ferry pour récupérer le bolide ! La durée maximale de location que nous avons trouvée est de 6 jours, ce qui est déjà vraiment pas mal pour une petite expérience de roadtrip !

photo acheter voiture

10 – Trouver un job

Si ton plan est de bosser quelques mois pour ensuite voyager, il va falloir se bouger les fesses et dégoter un job. Le plan le plus répandu est de travailler dans un verger (kiwis, pommes, poires …). On entend souvent l’expression fruitpicking. Ce sont pour la plupart des contrats à durée déterminée, donc parfait pour le voyageur nomade que tu es. Tu peux aussi trouver du boulot en ville dans un resto, bar, magasin de sport, de déco, supermarché, comme baby-sitter, comme promeneur de chiens, comme prof de français… Bref, les options sont grandes ! Pour trouver, voici quelques sites bien utiles :

www.backpackerboard.co.nz
www.seek.co.nz
www.trademe.co.nz
www.indeed.com
www.randstad.co.nz
www.sjs.co.nz

Voilà, tu viens d’en finir avec les étapes boring. Quoique, tu es en Nouvelle-Zélande, tout est super cool ! Et puis c’est maintenant (ou dans quelques mois) le moment de découvrir le merveilleux « pays du long nuage blanc ». On a un dernier petit truc pour toi. Histoire de bien préparer tout ça, rien de mieux que de te procurer l’App Frogs. On l’a, et même nous qui sommes plutôt papier et notes-au-crayon-sur-le-coin-d’la-page, on la trouve géniale ! Une mine de bons plans voyage, conseils et idées, le tout constamment mis à jour, agrémenté d’avis de voyageurs comme toi et nous.

Marine & Guillaume

www.envadrouille.ca

Save

Save

Save

Donnez votre avis, on vous écoute !