Rencontre avec Mathias, vélo électrique et PVT

Rencontre avec Mathias, vélo électrique et PVT

Cette semaine nous vous présentons Mathias, un jeune français de 22 ans passionné de vélo qui a développé son entreprise avec un ami d’enfance à Queenstown. Découvrez comment Mathias a décidé de se lancer dans l’aventure lors de son PVT néo-zélandais.

1. Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Mathias, j’ai 22 ans, je suis originaire de Marseille. J’ai obtenu un DUT Réseaux Informatiques et Télécommunications. Je suis passionné par les voitures (champion de karting), par l’informatique et la technologie en général.

2. Pourquoi as-tu choisi de réaliser ton PVT en Nouvelle-Zélande ?

Je suis en Nouvelle-Zélande depuis plus de 3 mois et installé depuis seulement 2 mois à Queenstown, dans l’île du Sud. J’ai décidé de vivre en NZ car je venais de valider mon diplôme et j’ai eu une belle opportunité de travail grâce à mon meilleur ami, Stanislas Gottié.

3. Peux-tu nous parler de ton travail en NZ ?

J’ai monté avec mon meilleur ami et un autre associé d’Auckland, notre magasin de vélo électrique. Stanislas étant passionné de vélos depuis des années et après avoir passé l’année 2016 à travailler dans des magasins de vélo à Auckland et Blenheim, c’est tout naturellement que nous nous sommes lancés dans cette aventure… Nous gérons actuellement à deux ce magasin 100% électrique. Nous faisons de la location pour 1 heure, la demi-journée, toute la journée ou de la location longue durée, de plusieurs semaines jusqu’à 15 mois. Notre associé a déjà plusieurs magasins Bikes & Barbers à Auckland (quartier de New market et celui du CBD), Waiheke Island, Papakura et Blenheim, que nous avons géré pendant plusieurs semaines lors de notre arrivée en NZ. Notre métier consiste donc à gérer le magasin de A à Z, vente et service client.

Nouvelle-Zélande Location vélo électrique

4. Pourquoi avoir choisi la ville de Queenstown ?

Queenstown est une ville exceptionnelle. C’est « The place to be » en Nouvelle-Zélande, et pour moi c’est l’une des plus belles villes au monde. Elle ressemble un peu à Annecy, avec son lac, ses montagnes, ses paysages extraordinaires et la diversité de ses animaux. Nous ne sommes pas basés dans le centre mais à 10 minutes en voiture, à Frankton dans un centre commercial, le « Remarkables Park Town Centre ». Nous avons une sublime chaîne de montagnes au pied de notre magasin. Ce paysage est tellement plaisant !

Queestown Location vélo électrique

5. As-tu des anecdotes sur la NZ à nous faire partager ? Des moments marquants ou insolites ?

La Nouvelle-Zélande est tellement exceptionnelle. Les locaux sont tellement gentils, calmes, tranquilles (des fois un peu trop 😉 ), aimables, tout le temps souriant et de bonne humeur. Contrairement à Marseille où je suis né et où j’ai toujours vécu, où les gens sont si stressés, énervés et jamais heureux/souriants. Ici je vais toujours bien, je suis toujours content, rien n’est contrariant contrairement à une grande ville comme Marseille ou la moindre chose peut vous mettre de mauvaise humeur pour toute la journée. Et puis avec ces paysages, les oiseaux qui chantent et ce soleil (qui tape d’ailleurs vraiment vraiment fort) on peut que se sentir heureux…
Une anecdote ? J’étais en voiture avec la femme de mon associé, une Maorie, et je lui demandais ce qu’était ce bâtiment à la fin du Auckland Harbour Bridge (le pont d’Auckland), elle m’a répondu que c’était le péage. J’ai demandé mais pourquoi est-il fermé ? Elle m’a regardé bizarrement et m’a répondu que tout simplement la construction du pont ayant été remboursée, il n’y avait plus besoin d’un péage… plus de commentaire après ça, ça fait réfléchir !
Ici les gens me donnent en moyenne 28 ans (contrairement en France), j’ai donc même dû mentir pas mal de fois sur mon age en disant que j’avais 25 ans, car ouvrir son propre magasin à 22 ans on ne me prenait pas trop sérieux par moment…

7. Quels conseils donnerais-tu aux français souhaitant s’expatrier en NZ ?

Des conseils ? Venez sans trop vous poser de questions car votre vie peut vraiment changer, même si c’est juste pour un voyage. Le Working Holiday Visa (WHV / PVT – Permis Vacances Travail) est assez simple à obtenir, et vous pouvez faire un peu ce que vous voulez pendant 1 an. Par la suite, avoir un Working Visa (Visa de travail) est assez compliqué mais faisable.

Facebook Bike & BarbersRéserver un vélo électrique

L’équipe Frogs, vous aide à préparer votre PVT en Nouvelle-Zélande de A à Z :

Donnez votre avis, on vous écoute !